Quelle fenêtre de toit choisir ?

Les fenêtres de toit permettent de gagner en luminosité et en confort. Ce sont des alliés sûrs pour transformer les combles en véritable pièce de vie. Elles sont également indispensables dans les pièces sombres pour les rendre plus agréables et lumineuses. Mais avant, il faut se poser les bonnes questions : quel type d’ouverture choisir ? Quel matériau ? Voici ce qu’il faut savoir pour bien choisir une fenêtre de toit.

Quel type d’ouverture pour la fenêtre de toit ?

On distingue trois types d’ouverture pour la fenêtre de toit : ouverture latérale, par projection et par rotation. La fenêtre de toit à ouverture par projection est composée de charnières sur le haut et la poignée d’ouverture sur le bas. Son plus grand avantage c’est qu’elle offre une vue dégagée sur l’extérieur et bénéficie d’un grand angle d’ouverture. C’est la meilleure solution dans les aménagements sous toiture à faible pente. Aussi, elles sont pourvues d’un double système d’ouverture ce qui simplifie le nettoyage des vitres à l’extérieur. Quant aux fenêtres à ouverture par rotation, elles sont équipées d’un ouvrant qui pivote sur un axe horizontal. Leurs ouvertures n’ont donc pas pour effet d’encombrer la pièce. Ce sont aussi des fenêtres sécuritaires pour les enfants puisque ces derniers ne peuvent pas accéder à la barre d’ouverture qui se situe en haut de la fenêtre. Concernant les fenêtres à ouverture latérale, elles s’ouvrent à la manière d’une porte à savoir vers l’extérieur. Cela évite d’encombrer la pièce. Elles sont parfaites pour pouvoir accéder facilement au toit. Toutefois, elles sont déconseillées dans les chambres d’enfants pour des raisons évidentes.

La pose de fenêtre de toit : que dit la loi ?

Lors du choix des fenêtres de toit, il faut prendre en compte les réglementations. En effet, la pose de velux doit faire l’objet de demande préalable auprès de la mairie. Aussi, elle est encadrée par le Plan Local d’Urbanisme de manière à respecter la vie privée du voisinage. Ainsi donc, il est primordial de faire une déclaration de travaux. En outre, la pose de fenêtre de toit peut être soumise à des obligations de vis-à-vis. Concrètement, il faut respecter une distance de 1,90 mètres dès lors que la fenêtre offre une vue directe ou une vue droite. Et dans le cadre d’une vue oblique, la distance est réduite à 0,60 mètre. En outre, la fenêtre de toit a pour effet d’accroître la surface vitrée de la maison ce qui permet de bénéficier de crédits d’impôts. Pour cela, l’installation doit être confiée à un installateur agrée et certifié RGE. Par ailleurs, l’Anah permet d’obtenir une éco-subvention pour la mise en place de la fenêtre selon ses performances d’énergie.

En tout cas, plusieurs autres critères sont à prendre en compte comme la motorisation, le type de vitrage, les matériaux et les options.